Osprey
Depuis 1993, Osprey a acheté et vendu des dizaines de millions d'euros de bijoux anciens et modernes, monnaies, billets et antiquités en France et à l'étranger. Plus de 300 000 clients nous ont fait confiance pour notre intégrité et professionnalisme.

Glossaire

Il vous suffit de cliquer sur les mots et la page se calera à l'endroit exact où se trouve la définition.

De nombreux "retour" vous renvoient au début.

De plus de nombreux renvois lient les mots et définitions pour enrichir votre connaissance de la joaillerie et faire votre choix parmi nos bijoux.

Alliage

Éclat Joaillerie Or fin Rose
Alliance Émeraude Joaillier, joaillière Or gris Rubellite
Amatir Epaule Jonc Or jaune Saphir
Argent Essayer Joyau Or pur Sertir
Bague Etalon de dureté Karat Or rouge Sertisseur
Baroque Feldspath Kilobarre Orfèvre Semainier
Bélière Feu Laminoir Orient Schorl
Brillant Filigrane Lapidaire Papier Sibérite
Briolette Fin Lingot Pavé Solitaire
les 4 C Frai Lustre Pendant Taille
Cabochon Forme Marc Pendeloque Tailles
Camée Fragilité Masse Pendentif Taille “ancienne”
Certificat Gemme Marque Perle Taille émeraude
Chaton Gemmologie Marquise Pétrographie Titre
Chevalière Girandole Médaille Pierreries Titre
Cheville Glyptique Médaillon Pierres précieuses Toi et Moi
Collier en chute Godron Métal précieux Pierres fines Torque
Chute Grain Millegrain Poinçon Touchau
Clavier Gravure Mohs (échelle de) Poinçon de maître Touche pierre de touche
Clivage Griffe Monnaie Poinçon de fabricant Tourmaline
Couronne Huit de sécurité Métaux aurifères Poinçon de garantie Trilogie
Coussin Inclusion Nickel Poissarde Vajra
Culasse Indice de réfraction Napoléon Point Verdelite
Deuil Indicolite Nicolo Poire Vermeil
Diamant Intaille Numismatique Pur Vous et Moi
Dispersion Iridescence Once (oz) Pureté  
Dravite Irisation Or Rubis  
Dureté Jardin Or blanc Revers  

 

A

Alliage : En bijouterie, l’alliage est la combinaison d’un métal précieux avec un ou plusieurs autres métaux, précieux ou pas, afin de le durcir ou changer sa couleur.

La quantité d’or pur présente dans un alliage s’exprime en carat ou en millième. 24 carats correspond à l’or pur.

Les cinq alliages d’or communément utilisés en bijouterie sont :

Alliance : anneau en argent, or ou platine, symbole de l’union contractée par le mariage

Amatir : rendre mat l’or, l’argent ou le platine en leur ôtant le poli.

Argent : l’argent est un métal blanc très malléable et très ductile. Il est mélangé au cuivre afin de lui conférer plus de dureté. Il est utilisé en bijouterie mais aussi en orfèvrerie afin de fabriquer des objets en argent d’un grand raffinement et d’une grande beauté.

Retour

B

Bague : bijou en forme d'anneau porté au doigt et pouvant être serti d'une ou plusieurs gemmes

Baroque : Style assez travaillé dans l'achitecture datant du 17ème siècle.  En bijouterie on nomme perle baroque les perles qui sont d'une forme forme très irreguliers.

 

Bélière (Nom féminin): anneau amovible de forme généralement ovale destiné à soutenir un pendentif, une médaille, un pendeloque. On passe ensuite la chaîne dans la bélière pour accrocher autour du cou.

 

Brillant : Taille spécifique d’un diamant brut en 57 ou 58 facettes assurant un éclat maximale à la pierre. Le terme brillant est également l’autre nom qui peut être donné à un diamant dont la taille est la taille brillant : l’expression sera par exemple « je cherche un brillant pour mes fiançailles ».

 

Briolette : Pierre en forme de goutte et taillée de facettes triangulaires. La briolette dans le monde des diamantaires et des lapidaires est la forme et taille la plus complexe à réaliser.

Retour

 

C

Les 4 C : les quatre critères d’évaluation de la valeur d’un diamant : colour (la couleur), carat ( le poids), clarity ( la pureté), cut ( la taille).

 

Cabochon : un cabochon est une pierre polie, non facettée formant un dôme. Les pierres cabochon sont une réelle ode à une féminité douce et généreuse, cette taille cabochon est peut-être la première utilisée par les hommes.

 

Camée : Le camée est une pierre composée de différentes couches de couleurs et sculptée en relief. Les camées les plus anciens datent de l’antiquité grecque et romaine.

En France le port du camée prend son essor au XVIème siècle en partie grâce à l’influence de Madame de la Pompadour, fin XVIIème sous le règne de Louis XV, grand amateur de scènes antiques. Les camées sculptés dans des coquillages marins voient le jour au XIXème siècle faisant du camée un objet d’ornement très populaire. Les camées anciens pouvaient être sculptés sur différentes pierres dures : de l’agate, de l'onyx, sardonyx, cornaline et montés sur des broches, bagues, épingles, pendants d’oreilles et colliers.

 

Carat: Le titre de l'or est exprimée en carats, ou 24 carats signifie de l'or pur.  18 carat, ou 18 parts de 24 est 75% de l'or, 14 carat ou 14 sur 24 est donc 58.33% d'or.   Le carat est également un mésure de poids pour les pierres précieuses, un carat est 0.2 gramme. 

 

Certificat : un certificat est la « carte d’identité » d’une pierre précieuse, d’une pierre fine ou d’une perle qu’elle soit de culture ou fine. Un certificat stipule les caractéristiques de la pierre, basées sur les techniques habituelles d’expertise et sur l’application des normes internationales de gemmologie.

Les certificats concernant les diamants certifiés comportent plus de caractéristiques que les certificats concernant les autres pierres précieuses ou fines, telles que le degré de pureté, le degré de couleur, le degré de fluorescence, le poli, la qualité de taille (proportions), la symétrie, ses dimensions, diamètre, hauteur et épaisseur exprimés en millimètres, la matérialisation des inclusions sur le diagramme du diamant (plot) s’il en possède un.

Les certificats sont établis par des laboratoires de gemmologie dont les plus connus sont : le Gemmological Institut of America (GIA) aux Etats-Unis, le Laboratoire Français de Gemmologie, le HRD à Anvers en Belgique particulièrement spécialisé dans la certification des diamants.

 

Chaton : Il s'agit de la partie supérieure de la bague où sont enchâssées la ou les pierres. Selon les modèles le chaton est plus ou moins élevé. Pour souligner la brillance d'un diamant, le chaton sur une bague en or jaune est souvent fait en or gris ou platine. 

 

Chevalière : anneau large le plus souvent en or, mais pouvant être en platine, ou en argent, ornée d’un chaton du même métal sur lequel sont gravés des initiales ou des armoiries. Une chevalière peut-être sertie d’une pierre dure ou fine gravée ou non.

 

Cheville : Avancé en bois de l’établi de bijoutier ou de joaillier, située en son centre et permettant d’y poser le bijou pour le travailler.

 

Collier en chute :  Les colliers et chaînes dits en chute, désignent les colliers dont la mesure diamétrale des maillons d'un bout à l'autre sont différents ; la partie centrale étant la plus large tombe dans le creux du cou afin de mettre celui ci en valeur.


Chute : Ensemble de pierres ou perles suspendus à un fil ou chaine.  En générale la taille des pierres ou perles varie le longue le fil.

 

Clavier : Clavier est le nom d'un fermoir qui a été utilisé à partir du XIXème siècle. On le retrouve sur des bracelets, des colliers. Il est composé d'une barre rentrant dans un anneau pour le bloquer en son diamètre.

 

Clivage : Le fait de cliver consiste à fractionner le cristal en plusieurs fragments.

 

Couronne : Partie supérieure d’une pierre facettée.

 

Coussin : Forme la plus fréquente de la taille du brillant ancien (ou baroque): section rectangulaire ou carrée avec les coins arrondis, cette taille comporte 17 facettes dessus, et 17 en dessous. Les célèbres diamants "Hope" ou "le Régent" sont taillés en coussin.

 

Culasse : Partie inférieure d’une pierre.   

Retour

 

D

Deuil : Les "bijoux de deuil" sont réalisés depuis le 17ème siècle pour comemorer un être cher decedé et sont devenus très populaire au milieu du 19ème siècle, popularisé par le deuil de la Reine Victoria.  Souvent tout en noir ou seulement avec des parties en noir, ils sont agrementés par de l'email, cheveux, jais et onyx.  Des petites bagues de deuil étaient quelquefois offertes à des amis ou des membres de la famille lors des funerailles.

 

Diamant : Le diamant est un minéral composé de carbone, dont il représente l'allotrope de haute pression, qui cristallise dans le système cristallin cubique. C'est l'un des matériaux naturels les plus durs, dix sur l'echelle de Mohs. Le mot diamant vient du latin adamas, adamantis, ce qui signifie étymologiquement « invincible » ce qui est compréhensible compte tenu de sa dureté très élevée.

 

Dispersion : Effet de prisme où un matériau incolore décompose la lumière blanche en un spectre de couleurs. Dans le diamant, qui a un pouvoir dispersif intense, la dispersion se manifeste par de spectaculaires feux colorés.

 

 

Dravite : La dravite est la tourmaline (pierre fine) qui va du ton jaune/marron au marron très prononcé.

 

Dureté : La dureté des gemmes est l'aptitude de celle ci à résister aux rayures et aux usures. Il est établi un classement sur l’Echelle de Mohs qui va du moins au plus dur.

Retour

 

E

Éclat : L'éclat, la brillance d'une gemme est une propriété liée à la réflexion scintillante de la lumière sur sa surface. On parle d'éclat adamantin s'il est très élevé, comparable à celui du diamant. Ou d’éclat vitreux s’il est peu vif tel celui du verre ou du quartz, ou résineux (pour l’ambre), nacré, soyeux, mat, etc.

 

Émeraude : Pierre précieuse d’un vert velouté et translucide. Fait partie de la famille des béryls.

 

Epaule : Les épaules sont tout comme celles du corps les éléments latéraux soutenant le corps de la bague (anneau, épaules et chaton).

 

Essayer : Soumettre l'or à des tests pour en déterminer la pureté

 

Etalon de dureté : Collection de pierres dont les duretés numérotées de 1 à 10 fournissent des éléments de comparaison pour établir une dureté relative des gemmes. Cette échelle comparative a été définie par Friedrich Mohs.

Series de pierres avec des duretés différents, gradés et numérotés de 1 à 10 pour pouvoir comparer le duréte d'un pierre.  Si un pierre peut rayer le numéro 6 mais pas le 7 on peut le classer comme dureté 7.

Retour

 

F

Feldspath : Mot allemand qui signifie “minéral des champs”. Désigne le groupe des minéraux les plus courants sur terre. Parmi eux la pierre de lune.

 

Feu : Décrit la décomposition de la lumière (le spectre de l’arc-en-ciel) lorsqu’elle passe au travers d’une gemme taillée à facettes (les feux d’un diamant) ou les effets colorés dus à des interférences lumineuses (les feux d’une opale).Voir dispersion.

 

Filigrane : La technique du filigrane est un art dès l'antiquité. Il consiste à travailler de manière très fine et précise des fils d'or ou d'argent pour faire des dessins qui sont ensuite soudé sur or dans un ouvrage pour les renforcer. 

 

Fin : En parlant d'or, le terme fin correspond généralement à un titre de 99,5 %. Voir pur

 

Frai : Usure naturelle des objets en or. Le frai normal est de 0,25 %, ce qui est presque négligeable. Le frai est habituellement pris en compte pour les opérations très importantes (les lingots d’or).

 

Forme : Selon leur emplacement dans le mollusque, les perles présentent des formes diverses : ronde, quasi ronde, bouton, goutte, cerclée, baroque. Les plus recherchées sont la sphère parfaite et la poire (dont le diamètre est étiré d’un seul côté). Le bouton est une sphère aplatie d’un côté. La perle d’une forme totalement irrégulière est dite baroque.

 

Fragilité : Qualifie la perle qui se raye facilement, alors qu’elle est assez résistante aux chocs.

Retour

 

G

Gemme : les gemmes regroupent les pierres précieuses, pierres fines et ornementales utilisées en bijouterie.

 

Gemmologie : C'est la spécialité étudiant les gemmes à l'état brut ou après façon afin de pouvoir établir leur classement d'après des critères de taille, poids, couleur, pureté et valeur.

 

Girandole : Genre de boucle d'oreille pendante formée de grappes de pierres. Elle représente souvent des effets de feux d'artifices ou de jets d'eau de fontaine, de fusée ou de chandelier à plusieurs branches.

 

Glyptique : L'art de la glyptique nous vient de l'Egypte Antique. Il consiste à graver en creux sur les pierres ou les sculpter en relief, comme par exemple pour les camées.

 

Godron : Le godron est un ornement en relief ou en creux que l'on retrouve sous forme de gousse ou d'ove allongé disposé à la verticale ou à l'horizontale. On le retrouve dans la décoration de pièces d'orfèvrerie que ce soit en bijouterie ou sur des vases décoratifs.

 

Grain : Désigne l’unité de poids des perles fines équivalent à un quart de carat : 0,05 grammes. Le grain est aussi le copeau d’or rabattu pour sertir une pierre ; d’où le nom “serti à grains”.

 

Gravure : Technique de décoration d’un métal. À la différence de la ciselure, ici le métal est enlevé comme la glyptique.

 

Griffe : Petits crochets qui maintiennent en place la pierre d’un bijou.

Retour

 

H

Huit de sécurité : Ajout de sécurité en métal pour fermoir ayant pour forme un huit stylisé

  Retour

 

I

Inclusion : Traces de minuscules corps étrangers à la pierre lors de sa formation. Elles permettent parfois d’identifier certaines pierres.

 

Indice de réfraction : Rapport entre la vitesse de la lumière dans l’air et sa vitesse à travers la pierre. L’indice de réfraction est mesuré à l’aide d’un réfractomètre.

 

Indicolite ou indigolite : c'est une dénomination pour une couleur bleue de la tourmaline qui est une pierre fine.

 

Intaille : Terme utilisé pour une pierre qui a été gravée en creux. Elles ont été très utilisées comme cachets ou amulettes dans divers endroits au monde comme la Mésopotamie, l'Egypte, la Grèce et l'Italie. C'est une pratique qui a été reempruntée de la Renaissance au début du XIX ème siècle.

 

Iridescence : Qui prend les couleurs du prisme (arc-en-ciel).

 

Irisation : Phénomène optique de la diffusion de la lumière en rayons de toutes les couleurs. L’opale est iridescente : elle a des reflets de l’arc-en-ciel.

Retour

 

J

Jardin : Dans une émeraude, les inclusions en forme de givre forment un jardin.

 

Joaillerie : L'art des faire des bijoux de valeur en combinant des pierres fines ou précieux et les métaux précieux. Le distinction entre bijouterie et joallerie est floue, mais on accepte que le dernier vend des objets de plus grande valeur.  On peut dire que les bijoux sont pour le jour et les joyaux pour le soir....

 

Joaillier, joaillière : Personne qui fabrique des bijoux précieux et qui en fait le commerce. Il consiste à sertir des pierres, créer des modèles de bijoux.

 

Jonc : Un jonc peut se présenter sous la forme de bracelet ou d'anneau. On appele jonc un bijou dont le diamètre est uniforme. Pour les bracelets on l'appelle "jonc ouvrant" quand il est de forme ovale et ouvrant sur une charnière par exemple.

 

Joyau : Le joyau est terme désignant une pièce d'orfèvrerie de valeur elevée. Il sert de parure et est fait de pierres précieuses. Il est de belle présentation et de qualité.

Retour

 

K

Karat : Indique la proportion d’or ou d’argent dans un alliage. Le Kt a pour valeur 1/24e. Les alliages à 8, 9, 14,18 et 22 carats sont les plus courants en bijouterie (l'or 24 carats est considéré pur). On utilise aussi la notion de titre, qui s'exprime le plus souvent en parties par milliers (999/1000, par exemple), car elle permet d'exprimer avec plus de précision la pureté des métaux.  Les bijoutiers français n'ont plus le droit d'afficher les titres en carats.

 

Kilobarre : Terme de jargon utilisé pour désigner un lingot d'or fin pesant un kilogramme. Le lingot d'un kilo est négocié partout dans le monde.

Retour

 

L

Laminoir : Machine à laminer l’or ou l’argent par passage entre deux cylindres. L’action de laminer consiste à réduire un métal en lame, en lui donnant une épaisseur uniforme par une compression toujours égale.

 

Lapidaire : Le lapidaire est un artisan qui taille, polit ou grave les pierres précieuses, fines ou dures (il peut également tailler les diamants, bien que ce travail est genéralement fait par des diamantaires avec un equipement adapté).

 

Lingot : Masse de métal coulée sous forme de parallélépipède. Le lingot d'or porte normalement des marques, comme le cachet du fondeur, la marque d'atelier et le titre de l'or (,9999, par exemple). Il doit aussi être accompagné d'un certificat daté et signé par un essayeur agréé. Un lingot qui répond à tous ces critères est considéré comme étant « de bonne livraison ».

 

Locket : Nom donné au 19ème siècle aux pendentifs porte-photo, très à la mode depuis le démocratisation de la photographie.

 

Lustre : La lumière renvoyée par la surface d’une perle lui donne son éclat, son lustre, sa brillance. Voir orient, perle

Retour

 

M

Marc : Unité de mesure ancienne qui servait à peser l'or et l'argent. Il a disparu avec l'arrivée de la mesure en grammes. Un marc equivalait à 244.75 grammes d'aujourd'hui.

 

Masse : Calculée en carats (ct), voir c 4c. 1ct = 0,2 gr ou en points si le poids est inférieur à 1ct.

 

Marque : Signe matériel apposé aux lingots d'or et d'argent pour en indiquer le poids, le titre, le nom de l'essayeur et le numéro d'essai, par exemple.

 

Marquise : La bague marquise est une bague à chaton ovale (oblong) pointu monté sur une fine corbeille ajourée. On rencontre cette forme dès le XVIIIme siècle.  Un diamant de taille navette est aussi appelé taille marquise.

 

Médaille : C'est un bijou que l'on porte autour du coup grâce au soutien d'une chaîne. De forme ronde, ovale ou carrée, celle ci comporte un motif, une inscription, on la porte en l'honneur d'une personne ou d'un évènement marquants. Elle a également des connotations religieuses comme la médaille de la Vierge à l'enfant, du Christ ou des anges.

 

Médaillon : Un médaillon tout comme une médaille se porte autour du cou grâce à une chaîne. Par contre, celui ci peut s'ouvrir en son centre pour y placer une petite photo portrait grossie grâce à une vitre ou une mèche de cheveux.

 

Métal précieux  : Selon la législation française, seuls l'or, l'argent et le platine sont des métaux précieux.  Ils ont une forte conductivité thermique et électrique et ils sont très malléables afin de pouvoir fabriquer des bijoux tout en y ajoutant de l'alliage. 

 

Millegrain  : La technique du "millegrain" est la façon de sculpter les bagues autour des pierres afin de les mettre en valeur en donnant de la luminosité. Le corps de la bague est micro-hâché par de fines rainures mettant en avant des reliefs qui accentuent la brillance des gemmes.

 

Mohs (échelle de) : Echelle de classement de la dureté pour comparer la solidité des minéraux par ordre de classement croissant, chaque élément de cette échelle pouvant rayer celui qui le précède mais ne pouvant être rayé par lui même ou un autre de la meme classe. ce classement se décompose ainsi : 1 : le talc, 2 : la gypse, 3 : calcite, 4 : spath-fluor, 5 : apatite, 6 : orthoclase, 7 : quartz, 8 : topaze, 9 : corindon et 10 : le diamant.

 

Monnaie : La monnaie est une pièce métallique frappée par une autorité officielle servant à la mesure et à l'échange des valeurs. Elles peuvent être en différents matériaux comme l'or, l'argent, le bronze, le cuivre, le nickel, l'aluminium, le palladium, le zinc.

 

Métaux aurifères : Alliage naturel extrait du sous-sol constitué de différentes proportions d'or et d'argent. On y retrouve souvent des « impuretés » comme le cuivre, le fer, le plomb et le zinc.

Retour

 

 N

Nickel : Ce métal d'un blanc grisâtre et brillant est considéré comme étant à fort risque allergène et certaines études suisses ont montré qu’il pouvait, sous certaines conditions, être cytotoxique et mutagène. Il est utilisé dans la fabrication de bijoux de fantaisie.

 

Napoléon : Pièce d’or française à l’effigie du Premier consul Napoléon (à partir de 1803). Il y a sept différents modèles allant de Napoléon Ier à Napoléon III, mais le public à une tendence d'appeler toutes les pièces d'or de 20 Francs des napoléons, voire des Louis d'or, bien que le plupart n'ont pas le portrait de Napoléon. Ces monnaies sont restées en circulation jusqu'à la première guerre mondiale. Aujourd'hui elles sont sur le marché boursier de l'or et leurs prix fluctuent à la hausse ou à la baisse selon le cour de l'or. Elle est utilisée comme pièce d'investissement allant de la pièce de 5f à la pièce de 100f ; on peut également la voir montée en bijou comme sur des bagues, des pendentifs ou des bracelets.

 

Numismatique : La numismatique est un métier ou une passion qui consiste en la description de l'historique des monnaies que ce soit par sa provenance, sa matière, son époque au sein de l'histoire, sa valeur sur un éventuel marché boursier. On peut ainsi déterminer la côte d'une monnaie, de médailles ou de jetons.  Les amateurs collectionneurs de monnaies ou médailles sont appelés numismates.

Retour

O

Once (oz) : Mesure de poids anglo-saxonne qui équivaut habituellement à 28,349 grammes. Dans le domaine des métaux précieux, le mot once (oz) fait référence à l'once Troy, qui vaut 31,1 grammes.

 

Or : Selon son alliage avec d’autres métaux (argent, cuivre, nickel, palladium), l’or présente une belle palette de couleurs, rouge, rose, jaune, blanc et même vert.

 

Or blanc : Alliage d’or, d’argent, de palladium.

 

Or fin : Or dont le titre est généralement de 99,5 %.

 

Or gris : Alliage d'or, d'argent, de cuivre et de palladium

 

Or jaune : Alliage d'or et d'argent.

 

Or pur : Or dont le titre est de 99,9 % (,999) ou plus. En bijouterie, on parle aussi d'or 24 carats. Voir or fin, carat et titre.

 

Or rouge : Alliage d'or et de cuivre.

 

Orfèvre : Artisan qui conçoit, crée et fabrique des objets d’ornement.

 

Orient :La lumière réfractée à l’intérieur de la perle et réfléchie sur les couches successives lui donne de douces irisations connues sous le nom d’orient car il évoque la lumière du soleil levant. Voir lustre.  

Retour

P

Papier (pierre su papier) est le terme désignant une pierre non montée mais taillée.  Ils sont presentés dans un plie en papier.

 

Pavé : Ensemble de pierres serties côte à côte.

 

Pendant : Terme utilisé pour désigner quelque chose qui pend, comme des boucles d'oreilles par exemple on peut dire également des pendants d'oreille.

 

Pendeloque : C'est la pierre qui est accrochée à un pendentif ou un pendant d'oreille, souvent en forme de poire (ou de goutte).

 

Pendentif : Le pendentif vient du terme pendant. C'est un bijou que l'on porte à l'aide d'une chaîne autour du cou. Il peut etre de différentes formes en différentes matières avec ou sans pierres.

 

Perle : L’aspect des perles à la lumière du jour résulte de leur texture (voir couleur, lustre et orient). Selon leur emplacement dans le mollusque, les perles peuvent présenter des formes diverses (voir forme, aussi fragilité). Leur grosseur varie entre une tête d’épingle et un œuf de pigeon.

 

Pétrographie : La pétrographie est la branche de la géologie qui étudie et décrit la formation et la composition minéralogique et systématique des roches.

 

Pierreries : Assemblage et regroupement de plusieurs pierres précieuses ou fines sur un bijou servant à l'ornement.

 

Pierres précieuses : Il n'y a que quatre pierres précieuses : le diamant, le rubis, le saphir et l’émeraude.

 

Pierres fines : Appellation de toutes les pierres de valeur hormis celles citées ci-dessus : aigue-marine, opale, topaze, turquoise, etc.  On n'utilise plus la terme pierres semi-precieuses.

 

Poinçon : C'est en quelque sorte la signature du métal qui en désigne sa qualité et sa densité en métal précieux ( or, platine, argent) Chaque pays a son propre poinçon. En France,le poinçon à tête d'aigle fait foi de la teneur en or de 750/1000èmes dans le bijou. Plusieurs poinçons peuvent être apposés sur un même bijoux comme le poinçon de maître ou le poinçon de garantie (voir les définitions ci-dessous). Beaucoup de métaux sont poinçonnés, non uniquement les métaux précieux.  Le mot poinçon designe le marque sur l'objet et également l'outil utilisé pour insculper la marque.

 

Poinçon de maître : Outil servant à identifier l’artisan créateur du bijou. C'est également la signature apposée sur le bijou tout comme celle du peintre sur son tableau. 

Retour

Poinçon de fabricant : Egalement appelé poinçon de Maître, ce poinçon est utilisé pour les ouvrages et objets de parure d’argent, d’or et de platine aux titres légaux. Pour les objets en métal précieuse, le poinçon de fabricant est de forme lozenge, pour les bijoux plaqué il est obligé d'être en forme rectangulaire ou carrée.  Le poinçon du fabricant en forme de losange est insculpé avant le poinçon de Garantie

 

Poinçon de garantie : Il existe plusieurs poinçons de garantie spécifiques au métal précieux et au taux de métal fin. Ce poinçon garantit l’authenticité du métal précieux et son intensité en métal précieux dans le bijou concerné.

 

Point : Centième de ct.

 

Poire : Variété de la taille brillant qui prend la forme d'une goutte un peu aplatie.

 

Pur : En parlant d'or, le terme pur correspond généralement à un titre de 99,99 %. Voir or fin .
En parlant du diamant, quand il ne présente aucune inclusion.

 

Pureté : Proportion d'or ou d'argent contenue dans un objet (lingot, plaquette, pièce, etc.). Voir titre.
Diamant : la pureté est déterminée par la visibilité de ses inclusions. S’il ne s’en présente aucune, il est dit pur.

Retour

R

Rubis : Rouge comme rubis. La plus coûteuse des pierres précieuses, la plus dure aussi après le diamant ; une pierre rare aux couleurs de la passion. Exceptionnellement gros et pur, sauf à un prix prohibitif, le rubis se distingue par l’une ou l’autre inclusion qui lui donnent sa valeur.  

 

Revers : C'est le côté opposé à l'avers sur une médaille ou une monnaie. C’est le côté pile en opposition à la face. Avers/revers.

 

Rose : Taille ancienne de diamant dont le dessus est taillé à facettes et le dessous est plat. Il n'y a pas de refaction et retour de lumière de l'interieur, le brillance vient seulement du fait que les facettes sont tres reflectif du à l'extrème dureté du diamant.  On dit de ce type de diamant qu'il est taillé en rose.

Retour

S

Saphir : Bleu comme saphir. Toute la gamme des bleus, mais aussi des jaune, orange, vert. Avec sa dureté proche de celle du rubis, comme pour ce dernier, d’éventuelles inclusions en déterminent la taille et la valeur.

 

Sertir : Insérer, enchâsser une pierre dans la monture d’un bijou, dans le chaton d’une bague.

 

Sertisseur : Artisan qui sertit les pierres sur les bijoux.

 

Schorl : Le schorl est le ton noir de la tourmaline (pierre fine), très riche en fer. Cette pierre fine est appelée " quartz flèches d'amour".

 

Solitaire : Un solitaire est un diamant monté seul, sur une bague généralement. Il se porte au gré des envies, en accompagnement de l'alliance à l'annulaire. On peut également voir des solitaires montés en pendentif.

Retour

T

Taille : Ensemble des opérations qui permettent de passer du diamant brut au diamant prêt à être serti dans un bijou. Ces opérations sont le sciage ou clivage, l'ébrutage qui donne la forme générale de la future pierre taillée, le facettage et le polissage final. La taille du diamant vise à donner le plus d’éclat possible à celui-ci. Celle dite “brillant” est la plus demandée.

 

Tailles : Les plus fréquentes : marquise ou navette, cabochon, brillant, poire, taille émeraude, coussin. Les tailles tiennent compte des inclusions.

 

Taille “ancienne : Elle a beaucoup de charme mais moins d’éclat.

 

Taille émeraude : De forme rectangulaire. Comme son nom l’indique, cette taille s’applique souvent à l’émeraude, ou encore aux trois autres pierres précieuses.

 

Titre : Le titre ou le titrage est la quantité de métal précieux présente dans un bijou façonné par rapport à la quantité d'alliage. Les bijoux en or en France sont généralement titrés en 750/1000èmes soit 18 carats, tandis que les objets en argent sont soit 800/1000èmes soit 925/1000 ou 950/1000èmes. Voir la définition de carat.

 

Toi et Moi : Bague dont le chaton est double pour accueillir deux pierres juxstaposées jumelles. Elle est montée souvent en forme de S ou de 8. Le Toi et moi était très en vogue dans les années 1880. Les pierres peuvent être identiques ou différentes, par exemple un diamant et une perle.

 

Touchau : Outil en forme d'étoile servant à la mesure de l'or ou de l'argent au niveau du titrage. Chaque branche de cette étoile à différents titres d'or et est destinée à l'essai des métaux précieux sur une pierre de touche. 

Retour

Touche et pierre de touche : La pierre de touche est une pierre plate abrasive noire utilisée pour tester le titre des métaux precieux.

Il suffit de gratter le bijou sur cette pierre et d'appliquer un acide dessus pour en déterminer le titre. Elle permet de vérifier si c'est bien de l'or. En variant les acides et les traces des alliages connus sur le touchau, on peut determiner le titre.

Les gaullois utilisaient déjà les pierres de touche, bien qu'ils n'avaient pas d'acides. Ils pouvaient determiner le titre approximatif de l'or en comparant les traces d'or sur la pierre.

Retour

V

Vajra : Terme sanscrit qui signifie "inflexibilité, indomptable ". Il se réfère à quelque chose qui, n'apparaissant ni ne disparaissant, est indestructible. C'est donc le mot utilisé pour caractériser le diamant dans les textes sanscrits anciens.

 

Verdelite : La verdelite est la tourmaline de nuance verte. Attention à ne pas confondre la tourmaline et l'emeraude car l'une est une pierre fine et l'autre une pierre précieuse.

 

Vermeil : Beaucoup pense que le vermeil est un métal a part. C'est en réalité de l’argent recouvert d’une pellicule d’or. Aujourd'hui fait par l'electrolyse mais il était autrefois en appliquant un melange d'or et de mercure. Le vermeil est l'argent plaqué or ce qui lui donne un ton particulier. Il est poinconné comme de l'argent.

 

Vous et Moi : Terme plus soutenu que le "toi et moi" pour désigner une monture avec deux pierres.

 

 

Contactez Osprey Paris au 01 4015 9000 ou au 06 2009 3260

Retour

Sep
Sep
Suivez nous ! Sep Sep
Partenaires : Bijoux Regionaux
Site réalisé par IK Digital